Lycées d'Enseignement Général, Technologique et Professionnel

DECESF Diplôme d’Etat de Conseiller en Economie Sociale Familiale

Diplôme d’Etat de conseiller en économie sociale familiale

Le DECESF  a fait l’objet d’une réforme à la rentrée 2020. Les étudiants diplômés à partir de  2021 vont à accéder à la reconnaissance du grade licence.
Le DECESF se prépare en une année, après l’obtention du BTS ESF ou éventuellement après l’obtention d’un autre diplôme de travail social de même niveau.

Une sélection est organisée au lycée Jacques Coeur au printemps chaque année.

Vous trouverez ci-dessous le dossier d’inscription.

Celui ci doit être retourné au lycée avant le 9 mars 2021.

Télécharger le dossier de candidature

Pour toute information complémentaire vous pouvez joindre la responsable de la formation DECESF :  melanie.merser@ac-orleans-tours.fr

 

Définition de la profession et du contexte d'intervention

Le conseiller en économie sociale familiale est un professionnel du travail social. Il exerce, dans le cadre d’un mandat ou de missions institutionnels. Il accompagne, dans une démarche éducative et sociale globale, des personnes, des groupes ou des familles dans les domaines de la vie quotidienne.

Le conseiller en économie sociale familiale intervient dans une démarche éthique et selon des principes déontologiques dans le respect de la singularité de la personne, de l’altérité et du collectif. 

Il favorise l’instauration d’une relation à la personne en adoptant une posture d’accueil et d’écoute. Il questionne son intervention dans une démarche réflexive et s’inscrit dans une analyse partagée de sa pratique professionnelle. 

Conditions d’exercice et modalités d’intervention 

En fonction de son cadre institutionnel et de ses missions, il peut animer des groupes ou coordonner des actions. Il collabore également avec des équipes pluridisciplinaires et pluri-institutionnelles du territoire. Son intervention s’inscrit de façon complémentaire et spécifique dans un large réseau de partenaires et dans des dynamiques de développement social local lorsqu’il participe à l’élaboration de diagnostics partagés et de projets sociaux et de territoires, à partir du champ qui les concerne. 

Il est force de proposition auprès des décideurs et contribue à faire évoluer les offres de services des institutions dans son champ d’intervention en fonction de l’expression des besoins des populations. 

Le conseiller en économie sociale familiale est en veille et développe une expertise sur les évolutions du secteur ou de l’environnement dans lequel il agit et intervient. Il intègre les évolutions dans son activité et dans ses modes d’intervention. 

 

Rôle et fonctions 

Le conseiller en économie sociale familiale favorise la promotion des personnes dans leur environnement. Il contribue au développement du lien social et familial, à la lutte contre l’isolement, à l’inclusion sociale, à l’insertion professionnelle, à l’autonomie des personnes accompagnées et à l’exercice de la citoyenneté. Il crée les conditions de participation et de mobilisation des personnes à toutes les étapes de l’accompagnement social dans une dynamique de co-construction. 

Le cœur de métier du conseiller en économie sociale familiale est l’expertise dans les domaines de la vie quotidienne. Il s’appuie sur ses connaissances dans le champ des sciences appliquées et des sciences humaines et sociales pour transmettre des savoirs et des savoir-faire relatifs à la vie quotidienne. Il vise la valorisation et/ou l’appropriation de compétences par les personnes, les familles et les groupes. Il élabore des préconisations et met en œuvre des actions de conseil, d’information, d’animation, de formation avec les personnes pour améliorer leur vie au quotidien, favoriser leur autonomie et leur socialisation. Il peut être aussi amené à être personne ressource auprès de différents acteurs institutionnels et à mettre en place des actions de prévention à destination de publics cibles. 

Son intervention vise à permettre aux publics concernés d’accéder à leurs droits, de prévenir et/ou de gérer les domaines de leur vie quotidienne, tels que : consommation, logement, habitat, emploi, formation, alimentation, santé, gestion budgétaire, loisirs et culture. Il peut notamment intervenir à des moments clés de la vie des personnes (naissance, décès, chômage, séparation, retraite, maladie). Pour ce faire, il privilégie la participation active et permanente des personnes, l’expression de leurs besoins, l’émergence de leurs potentialités et la maîtrise de leur environnement domestique. 

Il mène un accompagnement social dans les domaines de la vie quotidienne, dans une dimension socio-économique et éducative. Il identifie ou recueille l’expression des besoins des personnes ou des groupes. Pour mener l’accompagnement social, le conseiller en économie sociale familiale fait reposer ses actions sur des interventions individuelles et collectives. 

Dans le cadre de l’accompagnement social individuel, il évalue la situation, conseille et négocie les actions à mettre en place avec la personne. Dans le cadre de l’accompagnement social individuel et collectif, il met en œuvre différentes méthodologies d’intervention, notamment des interventions sociales collectives, d’accompagnement éducatif budgétaire, d’intervention sociale d’aide à la personne. 

Pour faire remonter l’expression des besoins sur les territoires, il réalise des diagnostics sociaux et territoriaux partagés avec les personnes, les habitants, les acteurs institutionnels et associatifs. Il conçoit et conduit des projets de développement social territorial. Il peut être amené à développer des projets d’innovation sociale. 

Il inscrit sa pratique dans une approche pluridisciplinaire et partenariale. En lien avec son contexte institutionnel, il peut être amené à concevoir, coordonner et animer l’intervention d’autres professionnels. 

Dans un but de transmission de connaissances et de savoir-faire professionnels, et après l’acquisition d’une expérience significative, le professionnel participe au processus de professionnalisation y compris en exerçant des fonctions de référent professionnel auprès des personnes en formation (initiale ou continue) en lien avec les établissements de formation.

Public concerné et champs d’intervention 

Public 

Personnes et familles en situation de vulnérabilité, rencontrant des problématiques de vieillissement, de dépendance, de handicap, de logement, d’emploi, d’endettement… 

Employeurs 

Collectivités territoriales, associations, entreprises, établissements publics, les trois fonctions publiques (Etat, Hospitalière, Territoriale)… 

Politiques sociales 

Insertion sociale et professionnelle, protection de l’enfance, famille, santé, social et médico-social, service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD), aide sociale à l’enfance, logement… 

Lieux d’intervention 

Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), bailleurs publics et privés, hôpitaux, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), foyers de jeunes travailleurs, foyer d’accueil, accueil éducatif en milieu ouvert et fermé, centres sociaux…

Contenu et horaires d'enseignement

Formation au lycée ( sur 20 semaines ) : 540 heures soit 27h hebdomaires

Domaine de formation 1 : Conseil et expertise à visée socio-éducative dans les domaines de la vie quotidienne – 140 heures
Les métiers du travail social & l’intervention sociale
Le développement de la personne
La société
L’expertise sociale dans la vie quotidienne
Méthodologie de l’intervention professionnelle
Positionnement professionnel
Domaine de formation 2 : Intervention sociale – 250 heures
La personne dans le projet social

Le collectif

Accueil et accompagnement

Observation, écoute et l’entretien dans l’intervention sociale

Méthodologie de l’intervention professionnelle

Positionnement professionnel

Domaine de formation 3 : Communication professionnelle – 40 heures + 20 heures LVE
La communication institutionnelle et interinstitutionnelle
La stratégie de communication en travail social
Le numérique
Langue vivante étrangère
Méthodologie de l’intervention professionnelle
Positionnement professionnel

Formation pratiques sur site qualifiant / stage ( sur 16 semaines ou 2 fois 8 semaines ) :  560 heures soit 35h hebdomadaires

Règlement d’examen du DE CESF

 

domaine de compétences 1 DC1
Objectifs de l’épreuve Intitulé de l’épreuve Définition de l’épreuve Cadre de l’épreuve et lieu Durée de l’épreuve
Evaluer la capacité du candidat à :

Mobiliser les connaissances théoriques en lien avec l’intervention sociale

Analyser son intervention professionnelle

Analyse à visée socioéducative dans les domaines de la vie quotidienne A partir d’une problématique retenue de façon concertée entre l’étudiant et le référent professionnel, présentation orale d’une analyse d’une intervention socio-éducative dans les domaines de la vie quotidienne Etablissement de formation

Coefficient : Soutenant orale : 1

Soutenance orale : 30 mn

Présentation : 10mn

Echanges : 20mn

Evaluer la capacité du candidat à :

Objectifs généraux

Analyser une question sociale ou un questionnement professionnel en montrant l’articulation entre théorie et pratique

Mener une démarche rigoureuse et cohérente en s’appuyant sur une méthodologie de recherche

Prendre de la distance vis à vis de la réalité sociale, déconstruire ses représentations et les reconstruire par rapport à des références théoriques et la réalité du terrain

Objectifs spécifiques 

Interroger dans une optique d’adaptation de la pratiqueou de l’expertise professionnelle, la pratique professionnelle mise en oeuvre ou observée.

Proposer des actions de conseils, d’informations ou d’expertise en lien avec la ou les situations professionnelles analysées.

Mémoire de pratiques professionnelles Le mémoire de pratiques professionnelles doit montrer l’appropriation des compétences à mettre en oeuvre dans l’exercice du métier et la mobilisation de compétences méthodologiques et de connaissances en sciences humaines et sociales au service des pratiques professionnelles du travail et de l’intervention social Epreuve en centre d’examen organisée par le rectorat.

Document de 30 à 35 pages ( hors annexes )

Coefficients ::

Ecrit 1

Soutenance Orale 1

Le mémoire est noté par les membres du jury avant la soutenance. La note est attribuée avant l’audition du candidat

Soutenance orale 40 mn

Présentation 10mn

Echanges 30mn

Certification du DC 1 : Moyenne des 3 notes 

 

Domaine de compétence 2 – DC2
Objectifs de l’épreuve Intitulé de l’épreuve Définition de l’épreuve Cadre de l’épreuve et lieu Durée de l’épreuve
Méthodologie d’intervention

Mobiliser les connaissances théorique en lien avec l’intervention sociale.

Analyser son intervention professionnelle

Intervention sociale Individuelle ou collective Présentation écrite d’une intervention sociale individuelle ou collective issue de la formation pratique Etablissement de formation

Ecrit de 10 à 12 pages maximum

Situation présentée au choix du candidat

Coefficient

Ecrit : 1

Soutenance orale : 1

Soutenance orale : 30mn

Présentation : 10mn

Echanges : 20mn

Evaluer la capacité du candidat à :

mettre en oeuvre un accompagnement éducatif budgétaire

Analyser la mise en oeuvre de l’accompagnement

Accompagnement éducatif budgétaire Etude d’une situation d’accompagnement éducatif budgétaire Etablissement de formation

Coefficient :

Ecrit 1

3 heures
Certification du DC 2 : moyenne des 2 notes

 

Domaine de compétence 3 – DC3
Objectifs de l’épreuve Intitulé de l’épreuve Définition de l’épreuve Cadre de l’épreuve et lieu Durée de l’épreuve
Evaluer la capacité du candidat à :

Transmettre de l’information

S’appuyer sur un support de communication numérique adapté.

Argumenter ses choix méthodologiques, ses propositions, ses choix de communication

Écrits professionnels A partir d’un dossier documenté à destination d’un tiers, élaboration d’un écrit professionnel ( note de synthèse , note d’information, note d’aide à la décision, rapport social .. ) Etablissement de formation

Dossier documenté proposé par l’établissement de formation

Coefficient

Ecrit 1

 

4 heures
Certification du DC 3 : 1 note 

 

Domaine de compétence 4 – DC4
Objectifs de l’épreuve Intitulé de l’épreuve Définition de l’épreuve Cadre de l’épreuve et lieu Durée de l’épreuve
Evaluer la capacité du candidat à :

Connaître, analyser un environnement institutionnel et s’y situer

Se positionner dans un travail d’équipe

Analyse des relations partenariales Note d’analyse d’une situation partenariale  rencontrée en formation pratique Etablissement de formation

Ecrit entre 8 à 10 pages

Coefficients :

Ecrit : 1

Soutenance orale :

Soutenance orale 30mn

Présentation :

10mn

Echanges : 20mn

Certification du DC 4 : Moyenne des deux notes